Couronne de mariée de Léopoldine Hugo 1843

  • Anonyme

  • H. 19,5 ; L. 26 ; P. 6
  • Tissu à l’imitation de fleurs blanches et feuilles sur armature, dans une boîte en carton et verre.
  • MVHP OA 2012.1.1

Inscrit sur carte jointe : « Couronne de mariage de Léopoldine Hugo, mariée à l'Eglise Saint Paul, à Paris, le 14 février 1843 et morte la même année le 4 septembre. Certifié par sa tante témoin oculaire de son union avec Charles Vacquerie Julie Chenay»
Cette émouvante relique complète le riche fonds des souvenirs familiaux et en particulier l’ensemble évoquant celle qui fut la fille préférée et dont la mort tragique, quelques mois après son mariage, affecta le poète sa vie durant. Le musée conserve en effet, le fonds le plus important consacré à Léopoldine : nombreux portraits dont celui au livre d’heures d’Auguste de Châtillon, dessins de Victor Hugo tels que Fracta Juventus ou France, lettres et archives, objets familiers comme des fragments de la robe de la noyade et surtout documents et accessoires vestimentaires liés à la cérémonie de son  mariage, trousseau et robe de mariée dont la couronne était la pièce manquante. Ces véritables reliques de celle qui fut la dédicataire des Contemplations ont suivi Victor Hugo dans l’exil et étaient pieusement conservées dans la chambre de Mme Hugo à Hauteville House.

Auteur de la notice : Gérard Audinet