Adolphe Le Flô

Officier de l’armée française, Adolphe Le Flô se distingue lors de la conquête de l’Algérie (1830-1848). Promu général de brigade, il devient ensuite représentant du Finistère à l’Assemblée Constituante en 1848. Monarchiste et antirépublicain, il combat la politique de Louis-Napoléon et affiche ses opinions conservatrices. Lors du coup d’Etat du 2 décembre 1851, il est arrêté, emprisonné puis banni de France par le même décret d’expulsion que Victor Hugo. Il décide alors de s’installer à Jersey avec sa famille où il est l’un des premiers à rendre visite à Victor Hugo lors de son arrivée sur l’île en 1852.

La fille du poète, Adèle, témoigne de la rencontre entre les deux hommes: « Les deux proscrits de partis différents s’embrassent. L’exil atténue bien des choses. ». Malgré des désaccords politiques profonds entre Adolphe Le Flô et Victor Hugo, les deux hommes deviennent amis et se côtoient régulièrement à Jersey. Il rend une dernière visite à Victor Hugo à Hauteville House en 1857 alors qu’il est autorisé à rentrer en France après cinq années passées à Jersey. Il retrouve des fonctions politiques à la chute du Second Empire notamment comme ambassadeur de France à Saint Pétersbourg jusqu’en 1879.

Crédit photographique : © Auguste Vacquerie / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet