Edouard-Guillaume Bonnet-Duverdier

Homme politique et journaliste républicain, Edouard-Guillaume Bonnet-Duverdier doit fuir la France dès 1849. Réfugié à Jersey, membre actif de la proscription, il lutte au sein du « Comité Révolutionnaire des Démocrates Socialistes réfugiés à Jersey » et fonde le journal des proscrits L’Homme avec Charles Ribeyrolles.

Expulsé de l’île en 1855 en même temps que Victor Hugo, il s’installe également à Guernesey avec son épouse, Henriette, et leur fille, Marguerite. La famille Bonnet-Duverdier, domiciliée à Saint Peter Port (Constitution Steps), compte parmi les intimes des Hugo. Ils sont présents à maintes occasions à Hauteville House, depuis l’inauguration de la salle à manger, le 14 mai 1857, jusqu’à la plantation du chêne des Etats-Unis d’Europe, en juillet 1870. En 1863, il retourne s’installer à Jersey d’où semble originaire son épouse, puis en France, à la chute du Second Empire, le 4 septembre 1870.

« Robuste et généreuse intelligence mûrie dans la science et dans l’étude » Victor Hugo

Crédit photographique : © Maisons de Victor Hugo