Eduard Reményi

Violoniste hongrois exilé en 1848, Eduard Reményi part pour les Etats-Unis en 1851. De retour en Europe un an après, il se produit en Allemagne lors d'une tournée où il est accompagné de Johannes Brahms. Il fait alors la connaissance de Franz Liszt avec qui il se lie d'amitié. Nommé violon-solo de la Reine Victoria en 1854, il accompagne Sándor Teleki à Jersey où des exilés hongrois ont trouvé refuge. Il fait à cette occasion la rencontre de Victor Hugo qui le qualifie de « roi des violonistes ». Il le retrouve quelques années plus tard, en 1857, à Guernesey où il donne plusieurs concerts.

Amnistié en 1860 et nommé à la cour de l'Empereur François-Joseph, il rentre en Hongrie pour la première fois depuis 1848. Lors d'une grande tournée européenne en 1865, il revient à Guernesey où il est reçu par Victor Hugo devant lequel il donne un « petit concert intime ». Il retourne aux Etats-Unis en 1878 où il décède le 15 mai 1898 à San Francisco, pendant un concert. Son corps est transporté à New York où des funérailles publiques sont organisées par un comité créé pour cette occasion au sein de la communauté hongroise new yorkaise. Après trois jours d'hommage et de cérémonies, Reményi est enterré au cimetière d'Evergreens où son corps repose toujours.

« Reményi (…) appartient aux romantiques. Listz a appelé Reményi ''le premier violoniste de l'Europe''. Quant à moi, (…) j'appellerais plutôt Reményi un violon qu'un violoniste (…). Reményi est un homme-violon. » Victor Hugo

Crédit photographique : © Auguste Vacquerie / Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet