José Pedro Varela

C’est à l’âge de 22 ans que José Pedro Varela « venu exprès de Montevideo (2000 lieues) » rencontre Victor Hugo à Hauteville House le 16 décembre 1867. Admirateur de l’homme engagé et de l’écrivain, le jeune uruguayen signe sous le pseudonyme de « Cuasimodo » ses premiers articles dans lesquels il fait montre d’un esprit critique et d’une volonté de réforme de son pays.

Cette rencontre à Guernesey à laquelle s’ajoutent celles d’autres intellectuels européens et américains, renforce ses convictions politiques et philosophiques. Rejoignant Victor Hugo dans la défense d’un projet d’éducation populaire laïque, gratuite et obligatoire, José Pedro Varela devient à seulement 30 ans l’un des plus importants réformateurs d’Uruguay. Auteur de La Educación del Pueblo (1874) et de De La Legislación Escolar (1876), il est à l’origine du décret de loi sur l’Education Commune de 1877.

Mort à l’âge de 34 ans, Varela demeure l’initiateur d’une politique ambitieuse dont les valeurs démocratiques et humanistes rappellent celles prônées par Victor Hugo. En 1868, il offre et dédicace à ce dernier son recueil de poésies publié la même année : « Ecos perdidos, coleccion de poesias ». L’ouvrage est toujours présent dans la bibliothèque de Hauteville House.

Crédit photographique : © Archivo Nacional de la Imagen, SODRE