Victor Hugo écoutant Dieu

  •  

    Auguste Vacquerie (1819-1895)

  • 9,3 x 7,1 cm
  • 1853
  • Photographie sur papier salé d'après négatif verre au collodion
  • MVHP PH 750.1
  • Paris, Maison de Victor Hugo

Dans les premières années de l’exil, à Jersey, Auguste Vacquerie, Charles et François-Victor Hugo installent à Marine Terrace un atelier de photographie dont l’activité sera en grande partie consacrée au portrait, qui traduit le désir stratégique de diffuser en France l’image du poète absent mais aussi de garder le souvenir des proscrits qui partagent l’exil.
Singulière, parfois expérimentale cette expérience photographique offre ici un étonnant portrait de Victor Hugo les yeux fermés. Le titre en est donné d’après une inscription en espagnol, de la main du poète, sur une des épreuves : « Oyiendo a Dios ». Elle semble traduire l’écoute de ces voix d’outre-tombe, invisibles, que faisaient alors parler les tables tournantes lors des séances qui occupaient le cercle de Marine Terrace.