Portrait de Victor Hugo avec son fils François-Victor Hugo

Châtillon, Auguste de (1813 - 1881)

  • Date : En 1836
  • Matériaux et techniques : Peinture à l'huile, Toile (armure)
  • Dimensions : H. 181 x l. 94.5 cm
  • Marques et inscriptions : En bas, à droite "Auguste Châtillon"
  • Numéro d’inventaire : 194
  • Mode d'acquisition : Don manuel, 1903

Auguste de Châtillon est, comme Louis Boulanger, peintre et poète appartenant au cercle intime de la famille Hugo ce qui suscite un antagonisme entre les deux artistes. On peut penser que la commande de ce portrait – tout comme celui de Léopoldine au Livre d’Heures et de La première communion de Léopoldine – est destinée à soutenir Châtillon, toujours à court d’argent. Cette monumentale image en pied joue à la fois sur le statut et la gloire du poète mais aussi son intimité, avec la présence de son plus jeune fils, Victor (il prendra le prénom François-Victor en 1848), en blouse bleue d’écolier.

Présenté au Salon de 1836, cette peinture offre aussi un précieux et rare témoignage sur l’appartement de la place Royale (place des Vosges) : lourdes tentures qu’évoquent tous les témoignages, objets dont on peut retrouver la trace, en 1852, dans le catalogue de la vente du mobilier provoquée par l’exil : grand fauteuil de chêne recouvert de tapisserie, grand vase à couvercle en porcelaine japonaise « Imari », posé sur un meuble de laque noir et tapis « en Aubusson » ou de la « Savonnerie ».

Les autres œuvres

Léopoldine au Livre d'Heures, En 1835

Châtillon, Auguste de (1813 - 1881)

Madame Victor Hugo, En 1839

Boulanger, Louis Candide (1806 - 1867)

Charles et François-Victor Hugo, Entre 1853 et 1854

Vacquerie, Auguste (1819 - 1895)