"Enfant ! qu'il est doux..."

Hugo, Victor (1802 - 1885)

  • Date : En 1836 (le 16/07)
  • Matériaux et techniques : Crayon, Encre, Papier vélin
  • Dimensions : H. 11.5 x l. 19 cm
  • Marques et inscriptions : "... enfant ! qu'il est doux, qu'il est doux / de voir sortir des eaux, après la traversée / longtemps par tant de vent sur tant de flots poussée / le rivage éclatant de soleil inondé, / la terre ! les gazons, les granits et leur craies, / ou la chaude falaise avec ses mille raies / comme un grand front ridé !"
    "16 juillet 1836"
  • Numéro d’inventaire : 970
  • Mode d'acquisition : Achat en vente publique, 1958

En 1834, Victor Hugo commence ses voyages d’été avec Juliette Drouet. Il remplit alors des carnets de dessins mais aussi de notes manuscrites. Cet album de 1836, est le carnet à dessin du peintre et illustrateur Célestin Nanteuil, qui accompagne les deux amants durant leur voyage en Normandie. Celui-ci le donne à Victor qui le complète. Au folio 14, on y trouve court poème : « Enfant ! qu’il est doux... » daté du 16 juillet 1836, sur la beauté du rivage retrouvé après une tempête en mer. Le même jour, dans une lettre à son épouse Adèle, comme en écho, il annonce qu’une tempête retardera son retour. Ainsi, à la croisée des chemins, ces carnets de voyage, si importants pour le développement de l’œuvre graphique de Victor Hugo, portent aussi témoignage de la genèse de son écriture tout comme ils renvoient au journal de voyage que tient l’auteur à travers sa correspondance familiale.

Les autres œuvres

"Justitia", En 1857

Hugo, Victor (1802 - 1885)

"La Tour des Rats", Vers 1847

Hugo, Victor (1802 - 1885)

Grand miroir "Deus Dies", En 1859

Hugo, Victor (1802 - 1885)